Les échappées cubaines de Jean-Pierre Bel, président du Sénat, font jaser au Sénat. Par Patrick Roger.

Photo Le Monde

Photo Le Monde

Au même moment, en effet, le président du Sénat effectue une visite officielle à Cuba, du 25 au 31 janvier. Il devait notamment rencontrer le chef de l’Etat cubain, Raul Castro, pour lequel il était porteur d’un message de François Hollande. Il n’en fallait pas plus pour relancer les “pia-pia” et alimenter les rumeurs sur l’intérêt plus prononcé de M. Bel pour une ambassade à La Havane que pour sa fonction au Palais du Luxembourg.

PIQUES ASSASSINES DE SES AMIS DE GAUCHE

Lors des vœux successifs des présidents de groupe, les “langues vipérines” sont allées bon train. Ses amis de gauche ne sont pas les derniers à lancer des piques assassines, n’hésitant pas à faire porter à M. Bel le chapeau des “votes imprévisibles” qui ont conduit au rejet de plusieurs textes de loi au Sénat. “Il ferait mieux de se consacrer un peu plus à son job et un peu moins à l’Amérique du Sud”, grommelle un hiérarque socialiste.

“Il n’est jamais là quand on veut le voir. On n’a affaire qu’à des seconds couteaux, se plaint un responsable de la majorité. S’il se représentait aujourd’hui à la présidence du Sénat, je ne suis pas sûr qu’il serait élu.”Faute d’huile dans les rouages, la gauche sénatoriale grince. “Il faudrait qu’il fasse preuve d’un peu plus d’autorité. Je le lui ai dit, ça ne lui a pas plu”, confie Jean-Michel Baylet, sénateur de Tarn-et-Garonne et président des Radicaux de gauche.

“PÉRIODE PRÉÉLECTORALE”

M. Bel, hispanophone de culture, ne cache pas son tropisme pour l’Amérique latine. Remarié à une Cubaine, avec qui il a une petite fille, il effectue de réguliers séjours privés à Cuba. Surtout, il plaide ardemment pour un développement des relations économiques et culturelles avec le continent sud-américain et est à l’initiative d’une “journée de l’Amérique latine”, dont il souhaite qu’elle soit relayée par le gouvernement.

Mais, dans le même temps, il ne veut pas être dupe des manoeuvres engagées à un peu plus d’un an du prochain renouvellement sénatorial. “On est d’ores et déjà entré en période préélectorale, constate le sénateur de l’Ariège. Tout ce qui peut être utilisé par les uns et par les autres pour affaiblir la majorité et le président du Sénat est bon à prendre.”

D’ordinaire réservé, M. Bel rejette vigoureusement les reproches qui lui sont adressés et assure ne pas ménager sa présence au Palais du Luxembourg. Quant aux relations avec les partenaires de la majorité sénatoriale, il retourne le compliment à l’envoyeur. “Il faut arrêter avec ça, s’emporte-t-il. Ce dont vous me parlez, c’est aussi le travail d’un président de groupe. Il ne faut pas confondre. Ça, c’est une mise en scène !”

MARQUES DE SOUTIEN À REBSAMEN

Changement de majorité ou pas, le Sénat n’en a décidément pas fini avec une tradition bien établie d’intrigues d’alcôve et de règlements de comptes feutrés. Les prétendants à la succession ne manquent pas, y compris dans le camp du président sortant. “Ceux qui sont déjà en campagne cherchent à me déstabiliser”, assure M. Bel.

La partie risque de prendre un tour encore plus ardu quand va venir en discussion le projet de loi sur la limitation du cumul des mandats. En prenant fait et cause pour un régime qui s’applique à l’identique aux députés et aux sénateurs, le président du Sénat n’est pas allé dans le sens du poil de ses collègues. Il ne s’est pas fait que des amis.

François Rebsamen, le président du groupe socialiste du Sénat, a en revanche épousé la cause de la“spécificité” sénatoriale, ce qui lui vaut de recueillir d’empressées marques de soutien de tous les bords de l’Hémicycle. La droite, en embuscade, n’est pas la dernière à encourager le sénateur de la Côte-d’Or à ne pas baisser pavillon. L’issue de ce combat pèsera lourd à l’heure de la prochaine élection à la présidence du Sénat.

Tomado de Le Monde.

 

Acerca de estos anuncios

Un comentario en “Les échappées cubaines de Jean-Pierre Bel, président du Sénat, font jaser au Sénat. Par Patrick Roger.

Deja un comentario

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s