La mort de l’universalisme c’est la fin du féminisme

Le néo-féminisme est l’incarnation de son époque, séduite par les extrêmes, très perméable aux discours de haine, y compris à la haine de soi.

Origen: La mort de l’universalisme c’est la fin du féminisme

Deja un comentario