Zoé Valdés, « Les muses ne dorment pas » (Stock) : Sortilèges madrilènes

Les Victoriens, paraît-il, couvraient par pudibonderie les pieds des pianos. Il s’agit en vérité d’une légende urbaine. Parfois l’Histoire colporte des images d& Origen: Zoé Valdés, « Les muses ne dorment … Sigue leyendo Zoé Valdés, « Les muses ne dorment pas » (Stock) : Sortilèges madrilènes